Par téléphone

Joueurs Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Joueurs Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Témoignages de joueurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

20 ans de perdus

Par Ukogans

Je vais sur la quarantaine, depuis que je suis majeur j'ai toujours travaillé et gagné de quoi m'assumer. Mais depuis une vingtaine d'année, je touche un salaire dont je dilapide les euros en jeux d'argent.

Depuis ma plus tendre enfance je joue au Loto Sportif. C'était un moment sympa que je partageais avec mon père. Jusque dans ses dernières années, nous partagions une grille quand nous nous voyions. C'était convivial et permettait de rêver un peu. Il m'avait appris à jouer une somme plutôt "raisonnable" de 12€ (60 francs quand j'étais petit). Je ne fume pas, c'était un peu l'équivalent j'imagine. Je me suis longtemps tenu à cette somme, une à deux fois par semaine + 20 à 30 euros de paris ici et là (ce qui fait déjà beaucoup) mais plus j'ai avancé dans ma vie, plus j'augmente en salaire et, c'est un fait, plus je joue.

J'ai toujours été considéré comme quelqu'un de responsable par mon entourage. Mon loyer, mes factures... tout est toujours payé en temps et en heure et je mange à ma faim. Je me suis longtemps pensé bon gestionnaire, mais force est de constater que je suis un grand malade du jeu.

Je n'avais jamais gagné de grande somme. Pendant près de 15 ans, j'ai perdu entre 500 et 1000 euros par saison (de foot) et au mieux je gagnais grand max une centaine d'euros une fois tous les 2 ans mais la balance était donc largement négatif. C'est un fait, j'adore le sport, les paris, mais je suis mauvais. Mon intuition n'est jamais la bonne. Mon salaire de l'époque, un SMIC ou un peu plus par moment, ne me permettait pas de trop jouer heureusement. Même si une fois ou deux, j'ai eu des coups de folie qui m'ont fait perdre 200€ d'un coup. Quand on gagne à peine 100 dans le mois c'est plutôt con...

Arrive alors 2010, je gagne mieux ma vie. Un peu moins de 2000 par mois. J'ai des collègues de travail qui jouent et gagnent régulièrement de belles sommes, mon voisin de palier et un gros joueur, il joue souvent gros, perd beaucoup, mais gagne aussi très gros. Les voir ainsi me fait dire que, cela va bien finir par être moi. Je gagne un peu mieux ma vie donc je joue un peu plus. 24 € par ci, 50€ par là...

Puis un jour, en 2014 (mon salaire est alors de 2200), j'ai gagné un peu plus aux jeux. 200€ pendant la Coupe du Monde. 600 € en septembre... Puis oh : 2000 € en décembre. Du jamais vu pour moi, au point de m'asseoir sur le fait qu'à un match près ce jour-là, j'aurais gagné près de 140 000 €...

Mais je venais de gouter au gain, d'être tout près du gros lot et sans m'en apercevoir, de franchir un palier dans ma connerie.

Car dès lors, je me suis rendu compte (j'ai cru me rendre compte) que plus je jouais, plus je gagnais. J'ai multiplié les combinaisons de mes grilles Loto Foot. Je ne jouais plus 12€ en moyenne, mais 48 voire 72. 1 fois, 2 fois, 3 fois, 4 fois par semaine... je perdais mais gagnais la 5e fois. Hop 800€ en février.
1000€ en avril. 1400 autres en juin. Une année incroyable, j'étais (légèrement malgré tout) positif en termes de gain pour la première fois de ma vie sur une période d'un an. Entre temps, comme s'il avait fallu payer le prix de cette chance, mon père s'était éteint. Mes 2-3 derniers gains, j'ai souvent pensé que c'était un coup de pouce de sa part, de là-haut...

Cela voulait aussi peut-être dire "arrête toi maintenant"... Car les mois suivants furent une catastrophe.

Débute une nouvelle saison. A l'automne, ma voiture me lache. J'avais alors 2000 € de côté (+ 2000€ sur le Livret A de mon fils) mais je refusais d'y toucher pour réparer ma voiture. Je me suis dit qu'un très gros ticket me permettrait de prendre un raccourci.

Je ne jouais plus 72, mais 124 voire 164, puis des 214 € de Loto Foot + des paris de 20 balles sur telle équipe, 10 ici et là, 50 sur ça, 100 sur celle-là pour faire comme le voisin... Mon salaire payait mes factures, mon crédit immo et me permettait de jouer alors bon... 8 mois plus tard, mon livret A et celui de mon fils était à zéro, mon compte courant à -600. J'ai la chance d'avoir une prime et un treizième mois qui remettent tout à l'équilibre, mais je me sens minable d'avoir perdu 9000 à 11 000 euros en jeux au lieu de voyager et d'économiser. Les vacances avec ma femme et mon fils furent bien modestes, mais des vacances quand même et cela n'a pas de prix, pas de quoi se plaindre.

Débute une nouvelle saison. Je me promets de freiner. D'autant que le petit deuxième arrive, le salaire ne bouge plus, le travail devient plus instable (changement de direction). Je repars de zéro niveau économie pour le plus grand, moi et le petit-frère mais j'ai la chance d'avoir toujours mon travail et le crédit de la voiture est à un taux intéressant. Je me fixe des limites... que j'explose en quelques semaines. Les économies retombent vite et ne remontent pas. Elle restent à zéro toute l'année. Je joue, joue et rejoue. Une semaine je me tiens à 12€, celle d'après je rajoute des croix au dernier moment et BIM 72 €. Je perds, j'essaie de combler avec un pari de 10€ le lendemain, mais au dernier moment je rajoute 20, 30 puis 50. Je continue donc de perdre plus d'une centaine d'euros par mois. Et quand débute le mois BIM, j'attaque direct avec un gros ticket à 134 euros perdus. Environ 7000 cette année-là selon mes estimations...

Après avoir mis celles-ci noir sur blanc, je me dis "stop". Je ne joue pas de l'été, évite de regarder Copa Amercia et Tennis pour ne pas être tenté. J'en rigolerais presque en l'écrivant tellement je me trouve pathétique mais je n'en ai pas envie.

Débute une nouvelle saison. En août je tiens. Je joue peu et gagne un peu. Je fini à +11€. Je m'imagine guéri, mais on ne l'est jamais vraiment avec le jeu je crois. En septembre je perds 200 € puis 240 en octobre. Je planifie toutes mes dépenses de novembre à l'avance, m'allouant quand même environ 80 € de jeu si besoin mais je les joue dès le premier jour. Résultat, je tente de me refaire semaine après semaine, puis jour après jour vers la fin du mois.

Me revoilà dans le cycle infernal où l'on joue sans vraiment compter pour éviter de se faire peur car on est persuadé que l'on va se refaire sur le prochain pari, la prochaine grille. Résultat ? Je viens de lâcher 1000€ sur les 30 derniers jours. J'ai passé mes 2 dernières semaines à me dire "c'était le dernier ce soir STOP" puis à évaluer les prochains matches du lendemain et une fois qu'on a fait ça... on est obligé de jouer sinon on a la peur du "et si ça rentre".

Mon treizième mois est déjà aspiré, 15 jours avant qu'il ne soit viré sur mon compte. Auparavant, il me permettait de remettre un peu sur chaque Livret pour commencer l'année avec 200 de côté ici, 400 par là... que je dilapidais avant le printemps. Mais cette fois voilà, mes primes me remettent juste à zéro. Mes deux enfants n'ont toujours pas un seul euro côté alors qu'il le devrait. Je porte les mêmes habits depuis plus 5 ans (2 jeans, 3 sweats et quelques tshirts...) et nos prochaines vacances seront encore plus modestes que les précédentes (qui s'étalaient sur 3 jours).

Je ne suis surtout pas à plaindre, nous avons la chance d'avoir un toit chauffé et de quoi manger. Mais qu'arrivera-t-il si demain je perds mon travail. Avec l'acharnement que je mets dans ma profession depuis 15 ans je devrais avoir aujourd'hui plus de 50 000 euros de côté et ne pas me poser de question pour aider un proche, faire un cadeau, planifier un voyage...

Je ne fais pourtant rien de tout ça. Car je balance tout mon argent dans un vice qui me persuade que mes intuitions vont finir par être bonnes et améliorer ma vie alors qu'au contraire, elles sont mauvaises et ruinent une existence dans laquelle j'ai tout ce dont je peux rêver.

Je suis conscient que beaucoup qui passent sur ce site sont sans doute plus embêté que moi. Je crois que j'ai la chance d'être encore à point où il m'est possible de me ressaisir.
Le plus dur est d'accepter que ces (environs) 50 000 euros jetés par la fenêtre depuis 20 ans, je ne les récupérerai jamais. Que si mon travail s'arrête demain, je devrai m'estimer heureux de ne pas avoir de dettes au lieu de m'appuyer sur les économies que j'aurais dû construire.

J'ai failli écrire que ces 50 000 "je ne les gagnerai peut-être jamais" comme pour entretenir l'espoir de les gagner un jour, ce qui sous-entendrait que je vais jouer. Je suis déjà quasi sûr que je vais jouer mardi prochain avec la Ligue des Champions. C'est avec elle et à ce stade de la competition que j'avais gagné mes 2000 € en 2014.

Il me reste 3€ dans mon porte-feuille. Cela fait 15 jours qu'ils y sont. 15 jours que je me dis que j'y vais pour jouer ces 3€ et que je m'arrête pour le mois mais que le moment venu, je fais une carte de 48 ou 72 €.

En ce 2 décembre j'ai joué et perdu 150€. Je m'étais promis de ne pas jouer en décembre pour palier mes folies de novembre, et voilà que j'ai déjà échoué... ce qui m'a poussé à écrire ce long roman dans lequel peut-être, certains d'entre vous se seront malheureusement reconnu.

Je m'étais dit aussi de ne me permettre de jouer qu'en fin de mois, le dernier jour ou la dernière semaine. Afin de mieux maitriser ce qu'il reste et doit aller de côté, et ce que je peux me permettre de jeter par la fenêtre...

Entre la promesse des 3€ et celle-là, c'est une preuve que mes principes envisagent tous une rechute. Sans compter celui où j'imagine m'allouer un petit budget pour la prochaine Coupe du Monde. Je fais ça à chaque compétition, et me retrouve très hors budget dès la phase de groupes.

J'essaierai de témoigner à nouveau dans quelques moi pour voir si j'ai tenu au moins un de ces engagements.
Ce qui est fou, c'est que je suis vraiment mauvais en pronostics mais persiste quand même jour après jour, comme si je refusais de voir la vérité en face. Une question d'égo sans doute, c'est là-dessus sans doute sur quoi il est le plus difficile de s'asseoir. Et on en revient au 50 000 euros qui je l'espère, ne seront pas 55 000 dans mon prochain témoignage.

Bonne soirée à tous.
Profitez de vos vies plutôt que de courir vainement après une qui ne sera jamais la vôtre durant celle-ci...


Déposez votre témoignage

Retour à la liste