Par téléphone

Joueurs Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Témoignage

Par Klsh30

Bonjour, je vous écris mon témoignage, mon histoire.. J'ai 22 ans, marié et je travaille depuis mes 18 ans dans la même entreprise mon salaire varie entre 900 euros et 1400 euros dans le mois. J'ai commencé à jouer aux jeux de grattage et Paris sportifs dès l'âge de 14ans. Je n'avais pas le droit de jouer étant mineur mais le buraliste nous laisser jouer.. Je perdais des petites sommes 2€, 5€, 20 € mais cumuler ça faisait une centaine d'euros dans l'année. Au premier jour de mes 18 ans, je me suis inscrit dans les sites de poker en ligne. J'ai commencé à faire des dépôts de 20€, 50 € et je gagnais des sommes d'environ 400€ que je perdais rapidement. Ça a durer quelques mois, une perte d'environ 1000 euros et j'ai décidé d'arrêter de jouer au poker en ligne vu que je perdais mon agent. Je ne pensais pas avoir d'addiction j'ai arrêté parce que je ne voulais pas perdre encore mon argent. Je me suis fait interdire de jeux en ligne moi même. Mais je pouvais jouer au bureau de tabac malheureusement.. Je recevais mon salaire le 27 du mois le 28 je n'avais plus rien. Je partais rapidement au tabac et je voulais doubler ma mise. Après avoir passé des heures à analyser les matchs et croyant être fort et sûr du pari je m'étais tout sur une cote a 2 pour doubler et je me retrouver avec plus rien sur le compte et souvent à découvert. Dans l'année je faisais ça 4 ou 5 fois, défois je gagnais je réussi à doubler et arrêter et d'autres fois je perdais tout. Dans les paris sportifs j'ai du perdre environ 10000 euros jusqu'à maintenant. En décembre 2020, 3 ans après m'être interdit de jeux j'étais exiter a l'idée de pouvoir me réinscrire et de rejouer au poker en ligne. Je me suis réinscrit et j'ai gagner environ 4000 euros en quelques jours. Malheureusement encore je n'ai pas su m'arrêter et j'ai reperdu beaucoup d'argent. Je rejouer pour récupérer mes perte et puis m'arrêter une fois récupérer mais je n'ai jamais réussi à récupérer mes pertes. Je me suis perdu, dépression et sensation qu'on touche le fond de l'enfer après toutes ces pertes.. J'ai honte de ce que j'ai fais, de mon inconscience. On se dit mais si j'aurais et si j'aurais jamais du rejouer et si et sii Je culpabilise beaucoup je m'en veux beaucoup et aujourd'hui j'ai décidé de tout arrêter. Les jeux d'argent sont un poison destructeur de vies... C'est la deuxième fois que je m'inscris pour m'interdire de jeux en ligne et j'ai pris des rdv avec un centre pour addiction aux jeux. Je viens de prendre conscience de ma maladie. Je suis très motivé pour me reprendre en main et ouvrir une nouvelle page d'un autre livre de ma vie. Il faut en parler à ses proches, reconnaître son problème avec le jeux d'argent, la famille sera toujours présente pour soutenir avec les spécialistes d'addiction pour nous aider à s'en sortir. Alors j'espère que mon témoignage aidera d'autres personnes à s'en sortir, je vous souhaite une merveilleuse bonne vie après cette période obscure..

Mise en ligne le 01/04/2021

Bonjour Monsieur,

Nous tenons à vous remercier de votre confiance pour avoir choisi de partager votre parcours avec les jeux, et notamment les conduites addictives que vous avez rencontrées, sur notre site internet.

Vous pouvez être fier d'avoir su comprendre les mécanismes de dépendance dans lesquels vous étiez, et d'avoir su mettre en place plusieurs outils pour vous en détacher (auto-exclusion des sites de jeux en ligne, suivi en centre d'addictologie).

Votre témoignage nous paraît être une véritable ressource pour les personnes en difficultés avec le jeu qui consultent notre site. Cependant, et pour une meilleure accessibilité et visibilité de votre récit, nous vous invitons à témoigner par le biais de l'espace forum, et non au travers des ces Questions/Réponses.

Nous vous souhaitons une bonne continuation pour votre démarche, et nous espérons que votre témoignage pourra apporter une aide à son lectorat.

Avec tous nos encouragements,

Bien cordialement.

Retour à la liste