Par téléphone

Joueurs Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Les croyances erronées Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

L’espoir de gain et le quasi-gain

L’espoir de gagner se transforme, au fur et à mesure des parties ou des tours, en certitude. Cette croyance se télescope au principe de l’indépendance des tours mais également à la réalité du jeu. L’exploitation des jeux d’argent et de hasard est une entreprise à but lucratif, les jeux sont construits et imaginés afin d’occasionner le meilleur bénéfice pour leurs exploitants.

L’espoir de gain est accru lorsqu’un joueur s’est senti proche de gagner. Persuadé qu’il est tout près de remporter la mise, il aura tendance à continuer de jouer et à y mettre encore plus d’énergie et d’argent. L’utilisation de certains jeux repose principalement sur cette impression de « quasi gain ». Ainsi, le joueur qui mise sur le 23 alors que le 24 sort, aura subjectivement tendance à penser qu’il a « presque gagné », alors que de manière objective, il a tout autant perdu que si le 5 était sorti.

De la même manière, si deux symboles identiques sortent aux machines à sous, le joueur n’est pas plus près de gagner que s’ils sont tous différents. La mise est perdue. En vertu du principe d’indépendance des tours, on repart à zéro pour le tirage suivant. Il n’existe pas de paris ou de tickets « presque » gagnants, ils sont uniquement gagnants ou perdants.

Retour