Par chat

Chattez avec
Joueurs Info Service

Par téléphone

Joueurs Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Mon petit ami accro aux jeux d’argents

Par Masgb

Bonjour,

Je viens ici en dernier espoir, je suis très jeune j’ai seulement 19 ans et je suis depuis 2 ans et demi en couple avec un jeune homme de 21 ans. Il a commencé à jouer à ses 18 ans (âge de notre rencontre), cela faisait seulement quelque mois que l’ont étaient ensemble mais je l’ai très très vite prévenu des dangers et pourtant il ne jouait que quelques euros.

Au fil du temps la situation ne cesse de s’aggraver, j’ai mis au courant son père et sa mère avec qui je m’entend très bien début septembre après une grosse grosse dépense (1000€ en une soirée). Nous avons tous ensemble, essayer de prendre les mesures nécessaires (interdiction de paiement en ligne, exclusion de certains site) nous avons même contacté un centre spécialisé dans les addictions.

Il a donc eu deux rendez vous avec une psychologue gratuitement, nous pensions être sur la bonne voie mais seulement voilà il y a quelques jours nous avons vu qu’il n’a finalement jamais arrête de jouer et qu’il dépense des sommes de plus en plus astronomique.

Son comportement change complètement j’ai l’impression de ne plus le connaître, sa famille et moi même somme dans le plus grand désespoir, il ne veut pas s’en sortir du moins un coup il dit qu’il veut et le lendemain à nouveau ça repart. Il me dit qu’il est malheureux, qu’il n’a plus le goût à rien et pourtant c’est un garçon qui a une vie très stable, il vient de finir ses études en septembre 2020 et a eu un CDI directement après, il est ambitieux, il pratique du foot depuis ses 3 ans… Enfin voilà il a tout pour lui mais là ça ne va plus du tout, il m’a avoué qu’il mentait à la psychologue lorsqu’il lui disait qu’il avait arrêté. Il en vient même à me demander des sous à moi mais également à en prendre à ses parents.

Comment l’aider ? J’ai l’impression qu’il n’y a plus rien à faire tant que cela ne vient pas de lui… Je suis entrain de me bouffer la vie avec ses histoires et pourtant je suis jeune mais je ne peux pas le lâcher comme ça en sachant qu’il est malheureux.

Je vous remercie,

Fil suivant

7 réponses


dav19 - 10/06/2021 à 11h29

Bonjour Masgb,

Je voulais tout d'abord vraiment vous féliciter pour votre aide et votre comportement envers votre petit ami. On voit que vous l'aimez beaucoup et que vous cherchez des solutions pour le sortir de sa dépendance. Tout ce que vous avez fait jusque là va dans la bonne direction : prévenir son père, en parlez avec lui, trouvez des solutions, l'emmener voir des professionnels de santé et enfin venir témoigner sur ce site.

C'est très important d'avoir un conjoint comme vous. Beaucoup de joueurs dépendants comme moi ont menti a leur femme et ont nier ou minimiser leur dépendance. En étant dans la recherche de solutions et dans l'écoute comme vous l’êtes, vous favorisez sa rémission. Continuez comme cela.

J'ai moi meme été très dépendant au jeux d'argent et je le suis encore un peu aujourd'hui meme si j'ai beaucoup changé. Je me mets a la place de votre compagnon et je sais les mensonges et les cachoteries que le jeu peut engendré.
On a de plus en plus honte et on fini par perdre toute estime de soi.
Je pense qu'au dela de l'aspect dépendance au jeu, il faut prendre le problème de manière un peu plus globale. Je sais que moi je joue parceque je m'ennuie au boulot et c'est un échapatoire pour me donner de l'adrénaline dans ma vie quotidienne.
Est il heureux au boulot? a t'il des problèmes cachés , des envies particulières ? Essayer de voir si il ressort quelque chose d'une bonne discussion carte sur table avec lui. Qu'est ce qui le pousse a jouer alors qu'il a pourtant un bon environnement autour de lui.

Je vous souhaite beaucoup de courage. Je pense que grace à votre bienveillance il parviendra a se sortir de cette mauvaise passe.

Masgb - 10/06/2021 à 12h31

Bonjour Dav19,

Merci de votre retour cela me fait un bien fou et c’est encore plus encourageant lorsque ça vient d’une personne ayant connu ça. Je n’ai pas l’impression qu’il ai des problèmes « cachés », lorsqu’il a vu une psychologue elle lui a également posé ces questions et rien n’est sortit j’ai l’impression qu’il n’y a pas de raison à sa dépendance. Son CDI il vient de le décrocher très récemment c’est un boulot à responsabilité pour son jeune âge et il s’y plaît, il voit ses copains régulièrement c’est pour cela que même lui il ne comprend pas d’où ça vient…

Mais j’ai l’impression que tant qu’il n’acceptera pas de renoncer à tous les sous qu’il a perdu, qu’il ne s’avouera pas « vaincu » on avancera jamais…

Comment avait vous fait pour accepter de vous faire aider?

Encore merci,

dav19 - 10/06/2021 à 14h40

Masgb

Effectivement, la première chose a faire une foi qu'on a constaté sa dépendance c'est de faire une croix sur son argent perdu et de mettre un "terme" a sa carrière de joueur.

c'est pas si facile qu'on ne le pense, le jeu procure un sentiment de bien etre, de toute puissance et de force lorsque le joueur gagne, tout l'inverse bien entendu lorsqu'il perds.

La deuxième chose a faire c'est de se fixer un objectif ou de passer un contrat avec soi meme. A titre d'exemple c'est en vue de la naissance de mon enfant que j'ai accepté de ne plus jouer. J'y voyais une bonne raison pour arreter et cela m'a donner la force de la faire.
J'avais pourtant vu un psy, je m'étais confié a mon meilleur ami en promettant que j'arreterais mais rien n'y faisait...

Vous pouvez faire avec lui un tableau avec les + et les - sur sa pratique du jeu, peut etre que cela l'aidera se rendre compte de tous ce qu'il perds en jouant. ET pas seulement financièrement...

Enfin il faut accepter si il arrete qu'il puisse y avoir des rechutes. Il y en a eu des nombreuses me concernant et j'estime encore aujourd'hui que je ne suis pas sorti d'affaires. Chaque arret est un pas de plus vers la rémission, chaque jour sans jouer est une victoire.

Bon courage à vous

Harrytop - 07/07/2021 à 00h35

Il faut qu'il installe une application de blocage sur son téléphone contre les jeux d'argent du style ST***

Masgb - 23/11/2022 à 15h40

Bonjour à tous,

Je reviens après un an et demi sur cette situation.

Durant ces un an et demi nous avons eu du mieux car il a décidé (avec beaucoup de pression de ma part et de celle de ses parents) de s’exclure des jeux pendant une durée de 3 ans. De ce fait, il est interdit de tous les sites en ligne mais également de tous les casinos de France.

En revanche après cette interdiction en août 2021, il a décidé de partir en Suisse afin de pouvoir aller au casino et jouer. Malheureusement pour lui et heureusement pour nous les casinos en Suisse sont très très réglementés et de part son comportement dans le casino (pratique de jeux douteuses) il a été exclu de tous les casinos en Suisse.

Pendant ces un an et demi, il y eu des périodes où il jouait et d’autres non il arrivait à tenir quelques mois sans jouer (au bureau de tabac).

Hors à nouveau depuis un mois c’est une catastrophe, il a perdu 3000€ en seulement un mois et pour ma part j’ai décidé de rompre avec lui car je n’en peux plus et je ne peux pas imaginer ma vie avec lui sachant que j’ai eu un grand père alcoolique qui est décédé de son addiction mais également un père drogué qui lui aussi en est décédé. Je ne peux pas me permettre de subir ce que ma grand mere et ma mère ont subi.

Aujourd’hui, je suis triste car il me parait complément déconnecté et insensible à la situation. On allait fêter notre 4 ans en décembre…

J’espère sincèrement qu’un jour le gouvernement prendra ses responsabilités sur cette addiction cachée et camouflée.

Cette addiction m’a détruite, à détruis ses parents et avant tout le détruit lui…

J’ai donné toute mon énergie à ce garçon car c’est un garçon en or et je ne lui en veux pas mais aujourd’hui je suis arrivée à bout de ce que je pouvais faire.

Je pense que c’est presque un soulagement pour lui le fait de l’avoir quittée car il n’a plus à culpabiliser sur ce que les jeux nous font vivre à tous les deux.

Maintenant, je vais essayer de me reconstruire et que le prochain ne me parle pas de jeux!

fpaola - 22/01/2023 à 12h55

Bonjour masgb,

Je te remercie pour ton témoignage.
J’ai mon conjoint qui est addict au poker depuis 3 ans et qui n’arrive pas à s’arrêter et qui n’a pas envie non plus .
Il peut jouer pendant des heures sans faire attention à moi et ça m’a rend très très triste . Je pense faire une grosse déprime parce que je ne vois plus d’issu . Nous avons un enfant de 5 ans .
Comment te sens tu après ta rupture ? Est ce que ça été un soulagement ? J’ai très envie de le quitter mais j’ai peur de regretter et de culpabiliser. Je suis quelqu’un de gentille qui aime aider les autres mais là ma santé en prend un coup. Il ne fait plus rien à la la maison .
Merci pour ton retour

Masgb - 23/01/2023 à 15h08

Bonjour fpaola,

Tout d’abord je voulais vous souhaitez énormément de courage dans cette épreuve.

Depuis cette rupture je me sens revivre et plus légère, je le vois encore mais tant qu’il ne se fait pas aider il n’y aura pas de retour en arrière possible et il le sait. Pendant ce temps, je pense à moi, je me retrouve et ça fait un bien fou après avoir passé 3 ans à pensé quasiment que à ça…

Votre cas est encore différent car vous avez une petite fille ensemble, je pense que seule vous au fond pouvez savoir ce qui est le mieux pour votre fille et vous. Si vous vous sentez en danger, ou que vous sentez que votre fille peut être en danger à cause des ces histoires : fuyez. Si vous ne pouvez pas le sauver lui, essayez de vous sauver toutes les deux…

Peut-être que quand il prendra conscience qu’il perd les deux personnes les plus importantes à ces yeux il se rendra compte et voudra peut être se faire aider mais encore une fois, c’est une addiction tellement complexe et profond qu’on ne peut pas connaître les réactions des personnes.

N’hésitez pas à vous faire aider, à voir un psychologue afin qu’il vous aide dans cette épreuve car votre santé et celle de votre enfant doit rester votre priorité.

Encore une fois, je vous souhaite beaucoup de courage.

Répondre au fil Retour