Par chat

Chattez avec
Joueurs Info Service

Par téléphone

Joueurs Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Impasse suite à un vol

Par TrenteHuitGramm

Bonjour Je vous contacte car je ne sais plus quoi faire à mon propre sujet. J'ai 22 ans et cela fait plusieurs années que je suis joueur pathologique je le reconnais j'ai eu un suivi avec un psy mais rien n'y fait je continues et continue a jouer tout le temps, des que je peux, des que j en ai l'occasion quitte à délaisser le reste. Bref cette fois j'ai poussé le bouchon trop loin, un des clients de mon employeur me verse en liquide les sommes correspondant à ses commandes et une fois j'ai utilisé cet argent (300euros a ce moment là) pour le jouer et tenter de me faire un billet sur ce paiement sauf que je n'arrête pas de vouloir me refaire à chaque fois qu il me règle que j'en suis à 6000euros volés a mon employeur par le biais de ce client... le service comptabilité commence à se poser des questions sur pourquoi le client ne paye pas alors que c est moi qui ai, enfin avait son argent...c'est illégal et condamnable mais pire que ça j'apprécie vraiment mon patron et il m a toujours accordé une confiance assez rare envers un employé... je suis perdu je pense à un braquage maintenant ou me dénoncer a la police mais je me dis que je peux régler le problème sans avoir à me dénoncer... que dois je faire ?

Mise en ligne le 05/02/2020

Bonjour,

Nous comprenons que vous vous sentiez dans une impasse et que vous cherchiez les moyens d’en sortir. Le jeu semble avoir pris une place prépondérante dans votre vie, vous en êtes conscient, au point de vous retrouver dans cette situation effectivement très délicate vis-à-vis de votre employeur. Il nous sera difficile de vous dire à ce niveau quelle pourra être l’issue la plus favorable, certainement celle d’un « arrangement » à l’amiable si votre patron y consent, via par exemple des retenues sur salaire.

Les difficultés dans lesquelles vous vous trouvez déjà nous semblent exiger que vous puissiez arrêter de jouer au plus vite afin de ne pas alourdir encore la somme que vous devez. Nous ne savons pas à quel type de jeux vous jouez mais il vous serait peut-être possible de faire une demande d’interdiction volontaire. Nous vous joignons un lien vers un article qui présente cette mesure, ses modalités ainsi que les jeux auxquels elle peut s’appliquer. Comme vous le lirez, cela concerne les casinos terrestres, les sites en ligne agrées et les cercles de jeux.

Votre idée de « vous refaire » est quelque chose d’assez systématique chez les joueurs pathologiques, cela fait partie des mécanismes bien repérés de l’addiction au jeu, et, de la même manière  que cela s’est construit cela peut se déconstruire, comme un ensemble d’ailleurs d’autres croyances à l’œuvre dans le jeu pathologique. Vous nous faites part d’un suivi psy, apparemment révolu, nous ne pouvons que vivement vous recommander de consulter à nouveau.

Il existe des cadres de consultations spécialisés dans la prise en charge des joueurs, on les trouve dans certains CSAPA (Centres de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie) tels que ceux dont nous vous joignons les coordonnées en bas de page. Les consultations y sont individuelles, confidentielles, gratuites et assurées par des équipes pluridisciplinaires (médecins, psy, travailleurs sociaux) spécifiquement qualifiés.

Si les prises en charge ont le plus souvent lieu en ambulatoire, c’est-à-dire via des rendez-vous réguliers, il est parfois possible ou recommandé de prévoir une hospitalisation pour permettre un temps de rupture, comme pour un sevrage à une substance psychoactive. Cela se discute au cas par cas et le choix en revient pleinement au joueur.

Notre service est tout à fait disponible pour prendre le temps, si vous le souhaitez, d’échanger plus précisément sur l’ensemble des difficultés dans lesquelles vous vous trouvez. Nous sommes joignables tous les jours de 8h à 2h au 09 74 75 13 13 (appel anonyme et non surtaxé) ainsi que par Chat de 14h à minuit. Il nous parait très important que vous ne restiez pas seul face à cette problématique complexe, n’hésitez surtout pas à nous recontacter.

Avec tous nos encouragements.

Cordialement.   

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


Unité de Traitement de la Dépendance et des Toxicomanies (UTDT)

25, boulevard Pasteur
CHU de Saint-Étienne - Pavillon 49 - Hôpital de Bellevue
42100 SAINT ETIENNE

Tél : 04 77 12 77 50
Site web : www.chu-st-etienne.fr
Secrétariat : Lundi, mercredi et vendredi de 10h à 15h30, mardi de 10h à 14h30, jeudi de 12h à 18h
Accueil du public : Lundi, mercredi et vendredi de 10h à 15h30, mardi de 10h à 14h30, jeudi de 12h à 18h
COVID -19 : consultations médicales et psychologiques réalisées par téléphone et ordonnances faxées aux pharmacies. délivrance réalisée sur place ou fax envoyés aux pharmacies. Les nouveaux patients sont pris en charge selon un protocole établi
Permanence téléphonique : COVID 19 : Nous pouvons être appelés aux horaires d'ouverture habituels au 04 77 12 77 50

Service d'Addictologie Mutualiste de Vienne

47, avenue du Général Leclerc
Deuxième étage
38200 VIENNE

Tél : 04 74 78 07 80
Site web : www.mutualiteisere.org/service-addictologie.html
Secrétariat : Le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 8h30 à 17h30
Accueil du public : Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 (fermé le mercredi)
COVID -19 : juin 2020 : Ier accueil par télé-consultations. Accompagnement médico-psycho-social en présentiel (une seule personne à la fois) ou téléconsultations. Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 (fermé le mercredi)

Service d'Addictologie Mutualiste des Alpes

17 avenue d'Italie
38300 BOURGOIN JALLIEU

Tél : 04 74 93 18 61
Site web : www.mutualiteisere.org/service-addictologie.html
Secrétariat : Lundi de 8h30 à 17h mardi, jeudi et vendredi de 8h30 à 17h
Accueil du public : Lundi de 8h30 à 17h mardi, jeudi et vendredi de 8h30 à 17h
COVID -19 : Professionnelles présentes au CSAPA pour les consultations téléphoniques, Téléconsultations pour les patients au niveau psy et médical pour gérer les ordonnances de traitements de substitution - consultations présentielles dans certaines situations

En savoir plus :

Retour à la liste