Par téléphone

Joueurs Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Joueurs Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Mieux connaître les pratiques de jeu d'argent des adolescents

Par Joueurs info service Voir les commentaires

L’enquête ESCAPAD* 2017 de l’OFDT** a interrogé 13 330 adolescents de 17 ans sur leurs pratiques de jeux d’argent et de hasard. Dans cet article Joueurs info service rend compte des principaux résultats et met l’accent sur les situations les plus à risque.

Malgré l’interdiction, les mineurs ont accès aux jeux

L’interdiction de vente de jeux d’argent aux mineurs ou d’inscrire un mineur sur un site de jeu agréé ne les empêche pas tous de jouer. Près de 40 % des jeunes de 17 ans ont en effet joué à un jeu d’argent au cours des 12 mois précédant l’étude ESCAPAD.

Pour la très grande majorité de ces jeunes cela reste ponctuel et sans conséquence. Cependant l’étude révèle qu’un peu moins de 10% d’entre eux (8,6%) présente un risque d’avoir un problème de jeu.

Les jeux favoris des jeunes sont les jeux de grattage ou de tirage (lotos), qui attirent 30,7% de jeunes de 17 ans.

Toutefois, les paris sportifs semblent attirer de plus en plus de jeunes et se placent en deuxième position : 17,2% de jeunes de 17 ans y ont joué en 2017 contre 11,6% en 2011.

Les situations les plus à risque 

Le risque de développer une pratique de jeu problématique dépend de plusieurs facteurs. L’étude ESCAPAD permet d’en repérer certains qui concernent les jeunes de 17 ans.

Les garçons sont plus exposés aux risques d’avoir un problème de jeu. Ils sont plus nombreux à jouer que les filles et jouent plus souvent notamment aux paris sportifs. Or, plus la fréquence de jeu est élevée, plus le risque d’avoir un problème de jeu devient important.

L’enquête ESCAPAD fait ressortir deux autres facteurs de risques :

  • jouer pour se « refaire » (regagner l’argent perdu)
  • miser plus d’argent qu’on ne peut se permettre d'en perdre

*ESCAPAD : Enquête sur la Santé et les Consommations lors de l’Appel de Préparation A la Défense

** OFDT : Observatoire Français des Drogues et de la Toxicomanie

Source : Niveaux de pratique des jeux d’argent et de hasard à la fin de l’adolescence en 2017 (OFDT)

Réagir