Par téléphone

Joueurs Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Joueurs Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Aborder le problème Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Parler des jeux d'argent à son adolescent

Les jeux d’argent et de hasard peuvent concerner votre adolescent et être un problème pour lui. Or, les adolescents sont particulièrement vulnérables aux publicités pour les jeux d’argent ainsi qu’aux gros gains, connus pour favoriser chez eux le développement d’un problème de jeu.

En 2014, 11% des adolescents qui jouaient avaient une pratique de jeu « problématique » : c’est un taux deux fois plus élevés que pour les adultes (1).

Au même titre que l’usage de drogues ou la sexualité, parler des jeux d’argent avec votre adolescent peut être un moyen de limiter les risques de dérapage.

Que lui dire ?

En jouant aux jeux d’argent et de hasard, un adolescent se rêve déjà riche et pense peut-être gagner de l’argent facile. Ses espérances l’empêchent de voir la réalité du jeu.

En tant que parent ou proche, vous pouvez lui apporter des informations importantes sur la nature des jeux d’argent et de hasard. Vous pouvez lui expliquer notamment que personne n’est plus fort que le hasard ou en capacité de l’influencer.  Avec les jeux d’argent et de hasard les mises sont toujours plus importantes que les gains, c’est-à-dire qu’on perd toujours plus qu’on ne gagne. C’est une condition sine qua non pour que l’industrie du jeu puisse faire des bénéfices. Les chances de gagner un gros lot sont infinitésimales. Pour s’offrir quelque chose le moyen le plus sûr est donc d’économiser de l’argent et non de le perdre au jeu.

De plus, ces jeux sont interdits aux mineurs. Vous pouvez aussi le lui rappeler en lui expliquant que ce n’est pas une sanction mais que c’est destiné à le protéger d’une pratique qui peut devenir problématique.

Ayez les bons réflexes !

Il est important que vous ne banalisiez pas vous-même les jeux d’argent. Par exemple, vous pouvez informer votre famille que vous ne souhaitez pas qu’on offre des billets de loterie ou des tickets à gratter à votre enfant tant qu’il n’est pas majeur.

En apprenant à votre adolescent à gérer son propre budget, vous lui permettez de réfléchir à ce qu’il fait de son argent. Aidez-le à faire le lien entre ce qu’il a, ce qu’il peut dépenser et la réalisation de ses objectifs. Ainsi, s’il veut s’offrir quelque chose avec son argent, vous l’aiderez à calculer la part qu’il peut dépenser chaque semaine tout en lui permettant d’épargner suffisamment pour réaliser son projet d’achat.

Mais votre adolescent peut aussi se mettre à jouer sans que vous soyez au courant. Soyez vigilant sur ses habitudes de dépense et repérez les changements d’attitude. Un intérêt prononcé pour tout ce qui se rapporte aux jeux d’argent est aussi un « signe » qui doit vous alerter. Enfin, soyez particulièrement vigilant si votre adolescent fait, dès le départ, un assez gros gain. Cette situation est souvent à la source de pratiques de jeu à répétition et problématiques. En cas de gain important aidez-le à placer cet argent et dissuadez-le de le réinvestir dans le jeu.

Parler des jeux d’argent à son adolescent ce n’est pas l’inciter à jouer mais lui permettre d’être mieux armé face à une pratique qui peut déraper.

 

(1) Costes, J.-M., Eroukmanoff, V., Richard, J.-B., Tovar, M.-L. (2015). Les Jeux d’argent et de hasard en France en 2014. ODJ, note 6.

Retour