Par téléphone

Joueurs Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Joueurs Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Se faire aider Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

L'aide spécialisée

Les joueurs en difficulté peuvent trouver de l’aide auprès de professionnels. La plupart des lieux qui les accueillent ne traitent pas uniquement des problèmes de jeu mais interviennent dans tout le champ de l’addiction. Ainsi, des personnes en difficulté avec l’alcool ou les drogues peuvent être reçues dans ces mêmes lieux. La majorité des aides proposées se déroulent en ambulatoire, c’est à dire sans hospitalisation.

Chargement du lecteur ...

Jeu problématique : les aides à l'arrêt


Les CSAPA ambulatoires

Les Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie, ou CSAPA,  permettent de faire le point avec un professionnel sur les difficultés rencontrées et proposent un accompagnement vers l’arrêt ou la gestion de la pratique du jeu.

Grâce à la pluridisciplinarité des équipes qui y travaillent, le joueur peut bénéficier d’une prise en charge de façon globale, à la fois psychologique, sociale, éducative et médicale. Les centres proposent différents types d’approche : individuelles (éducatives, sociales, psychothérapeutiques etc.), collectives (groupes de parole par exemple) et  familiales.

Après l’arrêt du jeu, ou le retour à un jeu modéré, la personne  peut continuer à être accueillie par les professionnels dans le cadre d’entretiens ou d’ateliers spécifiques visant à consolider son arrêt ou sa pratique modérée.

De plus, les CSAPA proposent un accueil de l’entourage du joueur. Les proches peuvent être reçus de façon ponctuelle ou entamer un suivi régulier. Ce suivi peut prendre la forme d’entretiens individuels avec un professionnel ou de rencontres collectives lors de groupes de parole par exemple.

Les CSAPA accueillent de façon anonyme et gratuite et sont présents dans tous les départements de France.

Pour trouver un CSAPA, entrez une adresse, une ville ou un département :

Les unités hospitalières d’addictologie

Il existe également une prise en charge ambulatoire dans des structures hospitalières. Comme dans les CSAPA, des équipes pluridisciplinaires y proposent un suivi psychologique, socio-éducatif et médical. Ce suivi dure le temps de l’arrêt ou de la stabilisation de la pratique du jeu et peut se poursuivre au-delà  afin d’accompagner la personne dans sa nouvelle existence sans le jeu.

Dans de rares situations, quand le joueur est en grande difficulté, quand il est confronté à d’autres addictions ou à des troubles psychiatriques, une  hospitalisation peut lui être proposée. Le séjour permet de concrétiser l’arrêt du jeu et d’accompagner, au plus près, les personnes les plus vulnérables durant cette phase délicate et les jours ou semaines qui suivent.

Pour trouver un service hospitaliers prenant en charge les joueurs, entrez une adresse, une ville ou un département :

Les structures d’hébergement

Peu de joueurs sont à l’heure actuelle accueillis dans les structures d’hébergement au titre de leur addiction au jeu. C’est en tant qu’addiction associée (à l’alcool par exemple) que le jeu est pris en charge dans ce type de structures.

Ce type d’aide repose sur le principe du changement de cadre et parfois sur l’éloignement. Deux types d’hébergement peuvent être proposés : individuel ou collectif.

Les hébergements individuels sont proposés par les CSAPA dit ambulatoires (appartement thérapeutique, chambre d’hôtel, famille d’accueil).

Les hébergements collectifs proposés par les CSAPA avec hébergement (ou centres thérapeutiques résidentiels) s’accompagnent d’activités et de projets thérapeutiques.

Les places d’hébergement sont peu nombreuses et que toutes les demandes ne peuvent être satisfaites. De plus, quand elles le sont, les délais d’attente peuvent être longs.

Pour trouver un lieux d'accueil en soins résidentiels collectifs, entrez une adresse, une ville ou un département :

Retour