Par téléphone

Joueurs Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les joueurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Besoin d aide et de soutien

Par ratatouille

1161 réponses


Joueur59 - 13/05/2020 à 20h16

Bonjour à tous ,

La difficulté de ces casinos en ligne et illégal en France est surtout le manque de considération. A plusieurs reprises j ai demandé la fermeture de mon compte suite à de grosses pertes et bien conscient de me mettre en danger.eh bien ils font rien et n éprouve aucun remord aucune empathie pour cela.c est profondément scandaleux et méprisant.
Et pour vos retraits l attente de quelques jours pour vous encourager à bien replonger...
Et toujours des relances par téléphone pour vous encourager à replonger avec du cashback...pfff ils cherchent systématiquement à vous maintenir dans le jeu
Tu as raison requieman dans ton analyse. Cest extrêmement dangereux les sites en ligne et de toute façon c est la perte au bout...
Des nuits à cogiter un sentiment de culpabilité de dilapider des économies me motivent à décrocher.
Il faut vraiment être conscient que ces sites vous conduisent dans un enfer ...ca n en vaut vraiment pas la peine!

Bon courage et tenez bon!



Moderateur - 14/05/2020 à 11h00

Bonjour Tatoo87,

Lorsqu'on arrête une addiction, parmi les facteurs de rechute il y a la fréquentation des lieux où l'on avait l'habitude de pratiquer cette addiction. Si nous avons un conseil à vous donner c'est de vous abstenir absolument d'aller dans les bars et surtout les bars PMU pour l'instant. En y allant vous ne pouvez qu'être tenté et cela rend les choses bien plus difficiles pour vous.

Mais pour l'instant vous avez résisté donc bravo ! Attention tout de même à ne pas substituer une addiction par une autre car les jeux de grattage peuvent également rendre dépendant. Pour l'instant vous ne le ressentez pas comme cela parce que vous êtes toujours focalisée sur les paris hippiques, cependant vous avez dépensé ces 2 euros dans un jeu pour compenser un peu votre frustration d'avoir résisté. Il vaudrait mieux éviter de faire cela. Si vous voulez être abstinente et vous débarrasser de tout dépendance aux jeux il ne faut vraiment pas jouer, à aucun jeu, pendant un certain temps.

Passez d'abord à autre chose dans votre esprit, faites-vous éventuellement aider (Joueurs info service peut vous renseigner sur les lieux où recevoir cette aide), notamment pour la gestion des émotions et des frustrations, afin de mettre le jeu vraiment derrière vous. Cela passe aussi par le développement d'autres occupations et d'autres habitudes. S'occuper à autre chose est important quand on arrête de jouer.

Bien cordialement,

le modérateur.

Moderateur - 14/05/2020 à 11h23

Bonjour à tous,

Bienvenue tout d'abord aux nouveaux et merci d'avoir osé franchir le pas de l'écriture. Merci aux "anciens" d'avoir immédiatement répondu présent en répondant happy Si d'autres lecteurs invisibles étaient tentés, n'hésitez pas à franchir le pas aussi !

Il est important que chacun puisse témoigner de son expérience. Tout d'abord cela fait du bien mais aussi cela apporte vraiment aux autres et cela permet d'avoir de l'aide. Nous avons la chance d'avoir ici une belle communauté, bienveillante et soutenante.

Je rappelle juste un petit point de règlement sur le fonctionnement du site : merci d'éviter de citer des noms d'entreprises commerciales ainsi que les dénonciations qui seraient nominatives. Citer certaines marques est inévitable dans le paysage français (difficile d'appeler un bar PMU autrement que comme cela !) mais généralement il est possible de témoigner sans citer de marque commerciale.

Courage à tous, nous espérons que ce déconfinement se passe bien pour vous. N'hésitez pas à en parler happy

Cordialement,

le modérateur.

Moderateur - 14/05/2020 à 12h04

Bonjour Ratatouille,

Je n'ai pas oublié que je vous dois une réponse happy (votre message du 24 avril).

Vous avez tout à fait raison de maintenir votre interdiction de jeu et d'avoir peur du "1 fois". Ce sont vos protections.

Vos progrès et votre réussite sont indéniables et considérables. Vous êtes abstinente du jeu depuis longtemps et vous avez pu retrouver d'autres plaisirs, partir en vacances avec vos petits-enfants, bâtir cette communauté ici aussi... Beaucoup de positif !

Mais vous demandez "pourquoi je ne me sens pas guérie" ?

Il y a plusieurs éléments de réponse et certains sont presque philosophiques. Tout d'abord on se doit de vous répondre que de toute façon le processus de guérison prend du temps. Cependant aussi qu'est-ce que la guérison ? Est-ce ne plus jouer ? Est-ce oublier ce passé ? Est-ce pouvoir vous sentir libre de rejouer un jour sans craindre de rechuter ?

Si on s'en tient à l'approche de certains, on ne guérit jamais totalement de son addiction. Soit on joue, soit on est "abstinent" mais quelque part on reste toujours "joueur". Dans cette vision l'addiction est plus forte que soi et il faut capituler devant cela pour se concentrer uniquement sur l'abstinence. C'est de là que vient notamment l'approche du "un jour à la fois" qui est particulièrement efficace parce qu'elle concentre les efforts sur le moment présent.

Mais d'autres rejettent cette vision des choses et aspirent à une guérison dans le sens à un retour à une vie "normale", où ce qui a fait l'objet de l'addiction (le jeu pour ce qui nous concerne mais pour d'autres c'est l'alcool ou des drogues) deviendrait parfaitement indifférent, permettant de jouer à l'occasion sans retomber dans l'addiction. J'ai l'impression que c'est ce à quoi vous aspirez, Ratatouille.

C'est possible mais d'une part comme je l'écrivais plus haut c'est généralement long à acquérir et d'autre part cela demande, au-delà de l'abstinence, un travail sur soi. Les personnes qui arrivent à cet état font un profond travail d'introspection sur elles-mêmes et souvent se font aider par des thérapeutes pour non seulement un travail de "deuil" mais aussi se comprendre et apprendre différentes réponses émotionnelles. Progressivement se construit alors l'évidence que le jeu est vraiment derrière soi.

Il m'est difficile de vous en dire plus, le reste vous appartient happy

En tout cas fiez-vous à vos sensations. Si vous ne vous sentez pas guérie c'est qu'il ne faut pas lever la garde. Pour le futur et changer cela autrement qu'en comptant sur le temps qui passe, je vous recommanderais de travailler sur vous et de chercher une aide qui vous permette d'entamer le vrai travail de deuil auquel vous aspirez.

Cordialement,

le modérateur.

Adil94 - 14/05/2020 à 12h17

je me suis relue et je rectifie: mes pertes s’élève a 1500e par mois et non 15 000e pardon

Géraldine40 - 14/05/2020 à 14h04

Je suis une maman qui a toujours eu beaucoup de chance dans la vie. Mon quotidien est plutôt cossu, pas de soucis d argent, un mari présent un fils génial. Bref tout pour devrait aller pour le mieux mais j ai un problème de dépendance au jeu. Je joue depuis 15 ans et plus que l argent que je perd c est le temps que j y passe qui me fait du tord. Mon mari a eu des mots très dur sur la douleur et le manque de ma présence, être là accaparée par mon portable, et ne pas faire attention au reste me pèse. Je me sens mal de perdre autant de temps avec le jeu.
Voilà mes Etat d âme . J ai commencé la lecture de ce forum et ça m aide à prendre conscience du temps que je perd et de mes envie de changement. Je veux tourner cette page. Reprendre le goût des choses simple et naturel. Et apprécier ce que j ai car je pense que je suis très chanceuse. Merci pour témoignage c est un vrai soutient de vous lire.

Soga22 - 14/05/2020 à 15h06

Bonjour à tous, Bienvenue aux nouveaux lecteurs et narrateurs happy

Vous ne pouvez pas imaginer le plaisir que j'ai quand je reçois une notification d'un nouveau message du forum de discussion.
J'ai beaucoup aimé lire la réponse du modérateur à Ratatouille concernant la guérison.
Me concernant j'ai voulu croire trop de fois être "guérie" car je n'avais pas joué pendant plusieurs mois et chaque fois que j'ai rejoué en me disant que j'allais maitriser, ça a été souvent pire que les fois précédentes.
Pour moi la guérison passe par l'abstinence. La 1ere chose qui m'est venue en tête c'est pourquoi me battre pour avoir un comportement de jeu normal? Le jeu est il indispensable ? NON . Au contraire, dans nos cas il est même proscrit !
Comme une personne qui ne boit pas d'alcool, ou ne mange pas de viande ou autre et bien je choisis de ne pas jouer aux jeux d'argent. Si je m'y tiens , ce sera ma guérison!

Geraldine40 , je t'ai lu et me suis beaucoup reconnue. Le jeu prend une telle place dans nos vies , que le retour au chose simple est difficile. On ne sait pas quoi faire , on ne sait plus ce qui nous fait vraiment plaisir de faire ou du bien. Il faut se réapproprier notre univers et y inviter de nouvelles perspectives. C'est pas facile. Il y a un mécanisme à casser. De mon côté, j'arrive à arrêter de jouer. Mon problème c'est de ne pas rejouer! D'arrêter complètement. Le jeu est devenu pour moi un refuge en cas de stress, de moments difficiles. C'est ma bulle. Et malgré le mal que ça me fait , je me sens bien sur le moment. Et j'ai du mal à retrouver cette sensation dans d'autres activités. C'est pourquoi je rechute et je rejoue et je me refais du mal… pour être dans ma bulle .

Comme il a été souvent dit ici : un jour après l 'autre ! Aujourd'hui, je ne joue pas !

Au plaisir de vous lire

Géraldine40 - 14/05/2020 à 20h44

C est exactement ça! Sortir de la routine, s évader dans un endroit au calme, je ne joue jamais avec les musiques des jeux, j aime jouer j ai mis en place des limites de dépôt qui m empêche d aller trop loin, je m aperçois comme dans tant de vos commentaires que je joue sans réfléchir de manière décérébrée j appui ça tourne, je gagne je perds aucune conséquence. C est un moment qui m évite de réfléchir je pense que c est pour cela que je jouer, cela fait une semaine que je ne joue plus et chaque jour gagner est un succès. J ai envie que ça dure, j ai aussi envie de partager pour aider d autre personne, c est mon côté mère Thérèsa comme m appel mon mari. Je pense que comme beaucoup le début du jeu est lié à une grande solitude et des manques dans l enfance. Je l analyse aujourd’hui mais ça m a pris du temps pour comprendre. Je suis toujours excessive je ne fais rien sans que ce soit trop. Sans doute un remède à mes frustrations d enfants. J ai 40 ans presque et je pense que mon délire de jeu fait partie de cette page de la vie qu on tourne sans regret mais avec des difficultés. J ai arrêter de fumer pour mes 30 et ans et jusque là ça ne revient pas. J essaie donc de trouver d autres envie et d autre projet pour laisser ce démon derrière moi. Je me pensais souvent moins malade ou moins névrosée que d autre mais je pense que c est pas le cas, j ai besoin d aide c est pour ça que je suis là. Ma lutte est avant tout personnelle mais cette tribune me permettra peut être d avancer en pleine conscience et donc changer et faire le cheminement pas à pas comme tant d entre vous, en essayant de passer à côté de la rechute ou juste de m en sortir pour être enfin à 100% la meilleure des maman et des femmes enfin une meilleure version de moi.

Chaque jour est différent mais chaque jour peut être une victoire ! Je commence et j aime vous suivre. Merci pour vos mots j ai laisse tomber une larme à votre première réponse. J espère qu on pourra en partager plein d autre! Et que nos Victoires quotidiennes se conjugueront au futur. Bonne soirée à tous et merci pour l accueil.

Un jour après l autre !

Tatoo87 - 14/05/2020 à 22h53

Bonsoir a tous,merci modérateur de m avoir répondu en effet je me suis pas vraiment rendu compte que j essayais d arreter une addiction pour une autre aussi nefaste(bien que dans ma tête je me dis que les pertes sont moindres).cette aprem je vais boire mon café au bar... car j aime bien discuter avec le patron et les gens et la je vois la télé des courses hippiques allumée avec des gens qui jouent devant, je me dis oh la la non il y a tentation la pour moi ,le patron me dis ,la cliente avant toi a gagne 500e en jeux à gratter .j me dis ben j vais en prendre2 avec le café et je sors de la car si je bois le café dans le bar devant la télé avec les chevaux aie aie.et c est ce que j ai fais je sors,je gratte mes tickets et rien.grr ça m enerve je gagne jamais a ces jeux à gratter et la je vais à un bureau de tabac plus loin et j en reprend perdu encore et je refais ça encore une fois dans un autre tabac encore.et perdu.si je me délivre d une addiction pour une autre ca va pas aller la....je pense vrt que je suis bien parti pour me délivrer des chevaux.c est la première fois depuis que j ai commencé et c est grace au confinement ça. Mais les jeux à gratter faut que je me calme la...car c etait une pulsion cette aprem je me suis dis j arreterais quand j en aurais gagné un.pff n importe quoi.

Répondre au fil Retour