Par téléphone

Joueurs Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les joueurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Besoin d aide et de soutien

Par ratatouille

1161 réponses


Pierrick62 - 04/08/2020 à 15h53

Bonjour à tous les amis,
Merci à boulette pour tes encouragements mais je ne compte pas m'arrêter là... À mon jour 100, vous pourrez boire une petite coupette à ma santé
Merci au modérateur pour ses précisions et pour ses explications très instructives.
Effectivement une aide medicamentale peut être une option...
Je rejoins le modérateur sur le fait que notre groupe est précieux et que l'on doit sencourager et ne surtout pas regretter nos actions passées. Notre démarche aujourd'hui est noble et il nous faut du courage pour vouloir s'en sortir et corriger notre addiction.
Cela fait une semaine que j'ai beaucoup de volonté et ma crainte est que cette volonté disparaisse avec le temps. Je dois trouver la motivation à poursuivre mon action.
Chaque jour qui passe me rapproche de la naissance de ma fille et cela me motive à tenir. J'aimerais vraiment l'accueillir sans avoir craquer et dans un état d'esprit de zenitude.
Alez aujourd'hui je ne joue pas, un jour à la fois.
On garde tous le contrôle
Jour 7

Joueur59 - 04/08/2020 à 18h10

Bonjour pierrick62 boulette et vous tous

Je vais te suivre le pas pierrick62 et aujourd'hui je prends la ferme décision de ne plus jouer. Jusqu'à maintenant j avais réduit l l'activité en espérant un élément déclencheur qui me fasse réagir après des pertes importantes...je ne réagis plus même après une claque .ca fait flipper car on perd tout contrôle sur soi soi-même . jouer même épisodiquement est trop dangereux...donc le remède de l l'abstinence reste l unique solution.
Je suis convaincu que le temps joue pour la guérison. Il faut tenir bon et les tentations seront plus supportables. .j ai bien tenu plusieurs années sans jouer. Je crois que c est tout à fait possible d en sortir définitivement.
Je sais fort bien que la dispersion l ennui et le stress sont des éléments qui sont des portes d entrée
Je dois maintenant gérer ses moments de flottement pour repartir sereinement dans la vie. Avoir des objectifs quotidiens et chasser ses envies malsaines. C est un défi !

Bien à vous tous.

Contresoimeme - 05/08/2020 à 00h09

Bonjour
Je lis vos messages et je me reconnais dans chacun d'entre vous à des moments différents...
Pleine d'espoir.. Pleine de doutes... De frustrations.. De dégoûts de soi...
C'est compliqué d'accepter qu'on a un problème mais c'est tellement difficile d'y faire face...
Je suis accro aux jeux de casinos en ligne..
Je gagne assez bien ma vie mais je suis endettée et sans un sou de côté car je passe tout dedans depuis des années...
Je sature...je ne sais plus comment m'en sortir... Je sais que je dois arrêter mais c'est le moment où je me sens tellement déconnecté du monde quand je joue que j'aurai l'impression de perdre encore plus que de l'argent... Je sais sais c'est bête mais c'est tellement vrai...
Je cherche des réponses et de l'aide dans ce forum.. Trouver la solution pour contrebalancer ce désir de jouer et de déconnection...
Si vous avez des solutions.. Je suis preneuse..
Merci d'avoir pris le temps de me lire et merci à ceux qui me répondrons..
Bonne nuit à tous..

LiliB - 05/08/2020 à 01h37

Bonjour groupe, wow que de beaux messages !!!

Cher moderateur je pense que vous avez mit le doigts sur le bobo, comme on dit au Québec.

Je dirais même que le parallèle entre la catastrophe de Megantic et la Covid est tout à fait approprié. Dans les 2 cas je me suis retrouvé sans bureau à devoir travailler dans un environnement non confortable, et dans des conditions difficiles et stressante.

Je viens enfin de revenir au bureau, seule car, comme nous avions le choix, certains ont préférés rester en télétravail. Pour differents motifs :pas de service de garde, peur de rencontrer trop de gens, etc.

Déjà, je me sens mieux.

Au pic de ma rechute le fameux courriel qui m'avait été envoyé par m'a DG ou il était question de nous maintenir en télétravail même après la pandémie et de vendre le bureau. Vous comprenez pourquoi j'étais si bouleversée maintenant ?

Bref, je suis de retour sur une mer plus calme malgré que l'orage menacé encore. J'ai mis mes bouchons pour ne plus entendre le chant des sirènes.

Courage à vous tous. Un jour a la fois, un petit pas et puis un autre. Haut les coeurs ! Merci pour votre écoute et votre amitié.

Pierrick62 - 05/08/2020 à 11h56

Salut à tous, bienvenu à contresoimeme,
C'est quand même effarant que l'addiction au jeu soit si difficile à soigner.
On peut être porté par la meilleure volonté du monde, il y a toujours dans notre esprit un moment où l'on se laisse tenter par un petit jeu pour le plaisir, se croyant guerri... On a alors oublié les pertes considérables que le jeu nous a causé, le mal-être, la dépression que ça a pu engendrer.
Psychologiquement, on arrive à oublier toutes nos journées de perte et à l'inverse, on se souvient tous de ces rares journées où l'on a gagné.
Pourquoi cela, j'aimerais tant que cet état de culpabilité et de dégoût du jeu et de soi même reste graver dans mon esprit.
Mais malheureusement, avec le temps tout s'efface...
Néanmoins, le positif c'est que je n'ai toujours pas fait le moindre jeu depuis une semaine mais honnêtement, ça me démange de retrouver cette adrénaline... Suis je maso ou accroc à cette adrénaline ou alors puis je être dépendant à me mettre dans la difficulté ? Je serais un bon sujet pour des études psychologiques
Allez un jour à la fois, aujourd'hui je prends la décision de ne pas jouer.
On garde le contrôle
Jour 8

Pierrick62 - 06/08/2020 à 16h11

Bonjour à tous les amis,
Aujourd'hui le soleil brille, je ne travaille pas, je profite du soleil et de mes enfants, je me tiens éloigné du jeu, tout va bien dans le meilleur des mondes...
J'espère que vous allez tous bien...
Pourvu que ça dure
On garde le contrôle
Jour 9

Joueur59 - 06/08/2020 à 20h42

Bonsoir à tous ,

Bravo pierrick62 tu sembles déterminé et motivé dans tes objectifs. c est également positif et encourageant pour nous tous!
De mon côté encore trop de culpabilité. Je ne comprends pas toujours mes actes et le manque de résilience...à la moindre contrariété l envie de jouer me reprend.ca va être hard mais il me faut retrouver une stabilité émotionnelle d abord...pas une sinécure !

Ce soir un méchant craquage qui semble instructif...jai pas tenu ma promesse mais le jeu ne m a procuré aucune sensation agréable. je pense avoir atteint une limite de tolérance. il me faudra confirmer ma bonne volonté dans les prochains jours .


J ai pourtant bien conscience de mon côté borderline.
Pourtant dans mon job d d'hotelier ou je suis à mon compte je suis prudent dans la gestion et je m interdis de mettre en péril une équipe à laquelle je tiens.

Certainement le jeu est un échappatoire pour combler un vide et des blessures de vie..et le stress que je gère mal à certains moments.

Je m accroche et pense chaleureusement à vous tous qui mènent egalement une action louable pour vous en sortir .

A+

Tatoo87 - 06/08/2020 à 21h32

Bonjour a tous, un petit moment que je n ai pas écris mais je lis...je rappelle que pendant le confinement je n ai absolument pas joué aux paris hippiques et que je m etais dis qu au deconfinement j arreterais.et que je continue a aller aux bars tous les jours car c etait mon habitude de boire mon café et faire des jeux. Donc j ai tenu le coup je n ai donc pas joué aux chevaux depuis mars et me considère guérie car ça ne me fais plus rien de voir les courses à la télé dans les bars, je suis complètement détachée,sans interet.inimaginable.par contre le soucis dont le modérateur m avait parlé de ne pas remplacer une addiction par une autre ben il avait raison je me suis mise aux jeux à gratter et tout les jours .donc résumons : avant je me ruinait aux courses et je faisais rien d autre et maintenant je perd moins mais je me mets à gratter tous les jours et je me fais plaisir aussi (restau,piscine,vetements) donc au final économie 0.moderateur conseillez moi svp ainsi que vous les amis...merci bon courage a tous

Moderateur - 07/08/2020 à 09h57

Bonjour Tatoo87,

Bon retour parmi nous, merci pour votre message !

Tout d'abord bravo d'avoir pu ne plus faire de paris hippiques ! C'est malgré tout un progrès parce que vous dépensez désormais moins d'argent dans le jeu. Mais apparemment toujours trop pour vous.

Quel est votre objectif ? Est-ce de faire des économies avant tout ? Ou est-ce de ne plus jouer aux jeux d'argent du tout ?

Si vous souhaitez faire des économies vous pouvez essayer de budgéter vos dépenses de jeu. Combien pouvez-vous dépenser dans le jeu par mois, par semaine, par jour tout en faisant des économies ? Une fois cela établi soyez intransigeante avec ce budget et ne le dépassez pas. Lorsque vous allez au bar ne prenez que de l'argent liquide et uniquement la somme correspondant à vos consommations et à vos dépenses de jeu du jour. Interdisez-vous d'avoir votre carte de paiement avec vous. Si ce système ne fonctionne pas, si vous vous sentez frustrée par cette auto-limitation, c'est que l'addiction prend le pas. Ou plutôt cela veut dire qu'en jouant vous cherchez à combler quelque chose et que tant que vous ne l'identifierez pas et ne trouverez pas d'autres solutions pour le combler ou passer à autre chose, le jeu continuera très probablement dans votre vie.

Si votre objectif est de ne plus jouer j'ai l'impression que la première chose à faire est que vous trouviez le moyen de changer votre habitude d'aller dans un bar où vous pouvez jouer à ces jeux. C'est une tentation pour vous et vous ne résisterez pas longtemps à l'appel des sirènes. Mais cela ce n'est que supprimer un "déclencheur" de votre pratique de jeu, ce n'est pas soigner votre addiction. Si vous n'arrivez pas à ne pas jouer, si une addiction en remplace une autre et si vous voulez vraiment tout mette en œuvre pour essayer de vous débarrasser de cela, je vous conseille d'entamer un suivi au long cours avec un addictologue. Notre ligne d'écoute ou notre chat peuvent vous donner des adresses de centres d'addictologie si vous le souhaitez. Les consultations avec les addictologues dans les centres sont gratuites.

Mais sinon retenez que vous avez fait des progrès, que vous avez atteint un premier objectif et pour cela soyez fière de vous.

Cordialement,

le modérateur.

Répondre au fil Retour