Par téléphone

Joueurs Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Joueurs Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les joueurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Besoin d aide et de soutien

Par ratatouille

929 réponses


Soga22 - 16/05/2019 à 10h37

Bonjour à tous,

Merci beaucoup pour vos messages encourageants.

Je suis encore très tourmentée. Je m'en veux terriblement. Non seulement je me suis mis dans une galère financière indescriptible et en plus je sais que cet été ça va être super chaud le budget car pour remonter la pente (financière) il va falloir plusieurs mois.

Je me suis posée la question suivante : si j'avais des sous, pétée de thunes es ce que j'aurais le même engouement pour le jeu ? ou es ce que j'aime ce sont ces états émotionnels intenses malgré la douleur que ça me fait ?
(Légèrement sadomaso !! )
Qu'en pensez vous ?

Pour mon groupe de paroles, j'ai regardé sur le net pour essayer de concrétiser cette idée. Je ne sais pas trop comment faire . Si le modérateur a effectivement quelques pistes à me donner , je suis preneuse.

Voilà presque 1 année que je vous ai rejoint. Heureuse de vous avoir rencontrée , déçue de constater que j'en suis encore là !

Vous êtes un réel soutien dans ces moments difficiles et surtout face à cette solitude car je n'ose en parler à personne.

Alors un grand MERCI !!!

Bonne journée




LiliB - 17/05/2019 à 05h09

Bonjour groupe,

Soga je pense que cela va plus loin que l'appât du gain.

Tu vois moi par exemple je joue sur des sites ou j'achète des jetons et je gagne des jetons que je ne peux convertir en argent … de la monnaie de singe me dit mon mari.

J'ai dépensé des fortunes sans avoir la possibilité, même lors de mes gains mirobolants, de convertir cela en argent sonnant et trébuchant.

C'est donc dire que l'addiction va au delà de l'aspect financier … en fait … on carbure a l'adrénaline … le fait de miser 5 dollars (jetons peu importe) et de gagner 5 000 dollars ou jetons .. c'est la décharge d'adrénaline qui fait qu'on en redemande … et pour retrouver cette dose d'adrénaline il faut jouer plus … et miser de plus grosse somme etc.

Moi quand je mise plus … je sais très bien que je ne rentrerai jamais dans mon argent puisque mon argent je l'ai déjà perdu avant même de jouer … j'ai acheté avec mon argent des jetons qui ne valent rien …

Mais le fait d'obtenir des tasssssssssssssss de jetons c'est la promesse de pouvoir jouer encore plus … on se sent fort … indestructible …. capable de surmonter toutes les épreuves du monde … le hic … c'est que ce moment d'euphorie ne dure jamais … une fois le pactole envolé … c'est la dépression assuré … la honte … la culpabilité … le mépris … et j'en passe.

Soga ne sois pas déçue. Même si aujourd'hui tu as l'impression d'un réel gâchis dis toi que tu progresses dans la connaissance de la maladie … car oui la dépendance est une maladie … je suis certaine que tu réussiras à traverser cette épreuve … regarde devant toi … hier … c'est déjà si loin … tu ne peux plus rien y changer … mais tu peux faire des meilleurs choix aujourd'hui … et demain … un jour à la fois.

Courage à tous … Misez sur vous … un jour à la fois … Haut les cœurs !

doudodo - 17/05/2019 à 12h21

Bonjour à tous,
Toujours en mode pointillés actuellement et j’en suis désolée.... Du coup beaucoup de lecture, et difficile de répondre aux uns et aux autres sans oublier personne. Mais je vous lis attentivement et me retrouve encore et toujours dans vos paroles. C’est incroyable de voir que malgré nos vies, nos environnements, nos lieux de résidence même si différents nous vivons et ressentons exactement les mêmes choses.

J’ai eu des hauts et des bas ces derniers temps, des gros « couac » financiers qui me sont tombés sur le coin du nez, et un certain découragement face à tout ça car malgré mes gros efforts pour tenir et ne plus jouer, ma situation financière était pire qu’avant. Une impression d’un éternel recommencement dans le stress, la peur, d’être dans le rouge en permanence, de la honte, de la crainte qu autour de moi ( collègues, amis...) on s aperçoive de mes difficultés financières qui n’ont à priori pas de raison d’être.
Et l’envie irrésistible de rejouer, d’essayer avec une toute petite somme une fois de temps en temps d’espérer en gagner un peu plus. De la maîtrise au début.... et un peu de chance aussi.... qui donne l’envie de retenter..... mais le «  de temps en temps » et devenu du «  un peu plus souvent » puis presque quotidien...... et voilà..... dans le rouge d avance et j’en rajoute une louche......
Bref !! retour à la case départ..... je n’ai pas appris de mes erreurs.....
Il faut que je retienne cette fois ci que même au fond du trou , rejouer n’est pas une solution, ça m’enfoncera encore plus.....!
Alors je recommence mon abstinence totale, je n’y touche pas, n’y toucherai pas , pas une seule fois. C’est un poison, un poison à vie. Aucun remède, aucune antidote, juste ne pas y toucher, jamais.
Je ne compte pas les jours, pas de début, pas de fin, c’est un état de fait, maintenant et pour toujours. Si je dois être fière de moi, ce n’est pas au score des jours d’abstinence accumulés, peu importe le nombre. Je peux être fière chaque jour sans, chaque fois que mes pensées m’obsèdent et que je résiste et je tiens bon. Et je serai encore plus fière le jour où je n’aurai même plus ces envies, le jour où ma tête et mon corps auront intégrer complètement qu’il n’y a aucun gain, aucun espoir en cela, que c est de la pure perte en argent et en temps.

En attendant , je vous remercie toujours d’être là, je vous félicite et vous encourage tous pour vos efforts et vos réussites.
Et je vais essayer de vous écrire plus souvent.

Bon week-end à tous,
Je vous le souhaite le plus serein et heureux possible.

Moderateur - 17/05/2019 à 14h35

Bonjour à tous,

Je réponds plus spécifiquement à Soga qui me pose cette question : "Pour mon groupe de paroles, j'ai regardé sur le net pour essayer de concrétiser cette idée. Je ne sais pas trop comment faire . Si le modérateur a effectivement quelques pistes à me donner, je suis preneuse."

Tout d'abord Soga, monter un groupe de parole en réel est une excellente idée. Il y en a très peu en France et, de même que ce forum d'entraide est une aide, un groupe de parole local en est une qui ajoute le fait de se connaître physiquement et de pouvoir, par exemple, comme vous le souhaitez il me semble, avoir un "parrain" en cas de coup dur.

Comme je l'ai dit nous connaissons très peu de groupes. Je vous renvoie à cet article du site : http://www.joueurs-info-service.f...eu/Se-faire-aider/L-aide-entre-pairs
Comme vous le constaterez nous ne répertorions pratiquement que "Joueurs Anonymes", qui est d'ailleurs intervenu dans ce forum il y a quelques mois pour signaler qu'il reprenait vie. Quant à l'association "Gamblers Anonymes" qui existait un temps il semble qu'elle ait disparue.
Les autres lieux où vous pouvez trouver des groupes de parole ce sont les CSAPA et les centres spécialisés autres que les CSAPA mais qui prennent en charge le jeu pathologique. Quelques uns ont peut-être des groupes réservés aux joueurs mais il y a aussi des groupe de parole non spécialisés.

Pour commencer un groupe de parole il vous faut des participants ! 2 ou 3 au départ, pas besoin d'être plus. Cela suppose de "recruter" des personnes intéressées et dans la même situation que vous. Je vous suggère de prendre contact avec un ou plusieurs CSAPA de votre zone géographique pour voir s'ils peuvent relayer votre appel à la constitution d'un groupe. Quelques affiches ou flyers laissés à l'accueil de la structure peuvent suffire si ladite structure accepte. Il est important aussi, si vous montez un tel groupe, de vous faire connaître des professionnels spécialisés dans les addictions du secteur pour qu'ils puissent vous adresser des joueurs.

Il vous faudra aussi un lieu. Salle paroissiale, municipale, associative ou salle de réunion prêtée par un CSAPA ou un hôpital. Renseignez-vous. Mais une mairie ou une institution aura peut-être plutôt tendance à prêter un local à une association qu'à un particulier. Une association présente l'avantage de pouvoir souscrire une assurance responsabilité civile. Avec les cotisations des adhérents cela permet aussi de couvrir certains frais (impression de flyers, assurance, éventuellement location de salle ou de matériel, site internet, etc.) sans que cela vienne intégralement de votre poche. Pour créer une association il faut être au moins deux, rédiger des statuts et les déposer en préfecture. Renseignez-vous là aussi. Mais il est possible aussi, si vous vous rapprochez de Joueurs Anonymes, qu'ils aient prévu l'ouverture d'antennes locales, à l'image de ce que fait Alcooliques Anonymes. A ce moment-là nulle besoin de créer une association, c'est l'association "mère" qui gère. En contre-partie vous suivez le programme ou la philosophie de l'association mère. Vous rapprocher d'une association existante vous permet aussi de profiter de son expérience et de sa documentation.

Au début soyez patiente et, surtout, régulière. Si vous offrez un créneau par semaine, ouvrez-le le jour et à l'horaire annoncé, même si vous n'avez personne au départ. Démarrer une association ou même un groupe prend du temps. Il faut être patient.

Dans tous les cas c'est une belle mission que vous vous donnez-là. Je vous souhaite d'y arriver.

Bien cordialement,

le modérateur.

Tatoo87 - 17/05/2019 à 22h43

Bonjour j ai lu quelques pages et me suis évidement reconnue en certains d entre vous.à ce jour y à t il des personnes qui ont réussi à tout arrêter et si Oui comment svp?

Soga22 - 20/05/2019 à 12h23

Bonjour,

Comment allez vous ? Avez vous passé un bon Week end?

De mon côté très mitigé ! J'ai passé un agréable moment samedi avec mes enfants, mon chouchou et des amis proches.
Malgré cela, j'ai toujours la boule au ventre. Je sens que j'en peux plus ! Je n'arrive plus à gérer cette double vie !
Faire semblant que tout va bien alors que ma tête est un volcan en éruption !
Beaucoup de choses qui remontent du passé , …, j'espère ne pas être en dépression !
L'addictologue que j'avais vu m'avait dit que je devais probablement l'être et que le traitement médicamenteux serait inévitable ! au bout de 4 séances je n'y suis pas retournée car je ne veux pas prendre de médicaments.
Et si elle avait raison?
Si vous cherchez quelqu'un de paumée, fauchée , vous tapez à la bonne porte !

Je n'ai pas rejoué et j'ai reçu des emails qui confirment que mes comptes de jeux en ligne sont fermés.

comme le temps , l'humeur est brumeuse et grise !

Courage , misons sur nous.

Au plaisir de vous lire

Soga22 - 20/05/2019 à 12h28

Un mot pour le modérateur : MERCI pour votre réponse et votre aide.
Je vais creuser les pistes que vous m'avez donné et vous tiendrez informé de l'évolution de mon projet.

ENCORE MERCI

lulu4510 - 21/05/2019 à 16h12

Bonjour à tous et à toutes,

Comme Doudodo le mentionne si bien, c'est difficile de souligner chacun d'entre vous, mais moi aussi je vous lis à ça me fait un bien énorme, vos encouragements et vos messages d'espoir est pour moi un gage de réussite.

Soga par contre, il est vrai que j'ai une pensée toute spéciale pour toi qui galère en ce moment. Sache que je t'envoie de l'énergie positive à travers l'Océan Atlantique pour te donner le courage et la persévérance nécessaire pour mettre un baume sur les tourments qui t'accablent depuis si longtemps. On peut tous y arriver, moi j'y crois !!

Demain c'est ma première rencontre avec la thérapeute, j'appréhende beaucoup, car je me dis, suis-je prête pour cela ? Parfois oui et parfois je me dis non, je ne suis pas prête du tout. Le discours interne du diable versus l'ange. En ce moment j'ai beaucoup de difficultés à gérer mes "sessions de jeu" alors oui il faut que j'aille puiser à une source afin de m'abreuver de nouvelles pensées plus positives et plus constructives que le jeu.

Courage à tous et merci d'être là !!!!

LiliB - 22/05/2019 à 04h42

Bonjour groupe,

Je t'envoie plein d'ondes positives ma belle Lulu. Tu vas voir ça ne fait pas mal de voir une thérapeute happy

Soga quand tu parles du dédoublement de personnalité je me suis tellement reconnue la dedans … faire semblant que tout va bien alors qu'en dedans ça nous brûle … l'impression qu'on ne réussit plus à traverser une simple journée dans le calme et la quiétude … tellement le stress nous dévore.

D'où la nécessité de faire ce qu'il faut pour être bien. Si il te faut un médicament de façon temporaire n'hésite pas.

L'important c'est que tu sois bien .. plus calme car tu auras besoin de toute ta tête, de toute ton énergie pour passer au travers des problèmes qui s'accumulent.

Tatoo bienvenu parmi nous. Je considère les joueurs compulsifs comme des alcooliques ou drogués. Nous pouvons contrôler nos pulsions, plus ou moins longtemps, mais l'addiction demeure … je pense donc qu'il faut trouver des trucs qui nous empêchent de replonger … il faut tenir une petite journée … et puis une autre …. un jour à la fois … un pas à la fois.

Aujourd'hui je n'ai pas joué.

Allez …. on tient bon … on résiste aux chants des sirènes. Haut les cœurs !

Répondre au fil Retour